Le gouvernement du Québec veut, par le biais de l’intelligence artificielle (IA), propulser les entreprises du Québec vers l’adoption de nouvelles méthodes de production, plus efficientes, plus actuelles et plus compétitives.

Afin de rejoindre les entreprises et les PME provenant de tous les secteurs d’activités ayant un projet d’innovation en intelligence artificielle, le gouvernement du Québec met en place plusieurs mesures afin d’accélérer le développement, l’adoption et l’intégration de l’intelligence artificielle par les entreprises, afin de soutenir et amplifier les succès actuels, de même que les percées nombreuses et continues dans ce domaine d’avenir.

L’opportunité :

  • Profitez dès maintenant de subventions dédiées spécifiquement aux projets de R-D collaborative en IA.
  • PME, profitez de modalités de financement bonifiées pour vos projets pré-compétitifs de R-D collaborative situés dans les NMT/TRL 4-6.
  • Profitez d’un accompagnement proactif et structuré pour faciliter et accélérer le montage et le dépôt de votre projet d’ici la mi-octobre.

Détails de l’appel à projet

PARTENAR-IA est le premier appel à projet concerté en intelligence artificielle visant à déployer du financement dans des secteurs industriels ciblés.

À cette fin, les neuf (9) Regroupements sectoriels de recherche industrielle (RSRI) sont mandatés pour identifier des projets porteurs en lien avec l’intelligence artificielle (IA) dans leur milieu spécifique (CQRDA, CQDM, CRIAQ, CRIBIQ, CRITM, InnovÉÉ, MEDTEQ, PRIMA, PROMPT).

Ce premier appel à projets conjoint vise à accélérer la conception et le développement de technologies d’intelligence artificielle (IA) par les entreprises du Québec en participant au financement de projets de recherche collaborative effectués dans des centres de recherche publics. Ces projets seront financés conformément au programme PSO-v2b – volet Intelligence Artificielle.

 

Définition de l’intelligence artificielle dans le contexte de cet appel à projet :

L’intelligence artificielle (IA) regroupe toutes les techniques permettant à une machine de simuler certaines fonctions associées à l’intelligence humaine, telles que la perception, le raisonnement, l’apprentissage et la résolution de problème. Les applications basées sur l’IA mobilisent des techniques complémentaires d’analyse de données, d’apprentissage machine et de recherche opérationnelle pour produire des analyses descriptives et prédictives ainsi que des outils d’aide à la décision.

 

Objectifs :

  • Appuyer les entreprises conceptrices et utilisatrices de solutions en IA dans les différentes étapes d’un projet de recherche et de développement de produit, de procédé ou de service ;
  • Accélérer la réalisation de projets d’innovation de produit, de procédé et de service ;
  • Contribuer à améliorer la productivité et la compétitivité des PME ;
  • Favoriser l’apprentissage en milieu de travail ainsi que l’acquisition et la diffusion des connaissances par l’intégration de stagiaire dans l’entreprise ;
  • Soutenir la formation d’une relève qualifiée en conformité avec les besoins en intelligence artificielle des industries de tous les secteurs.
  • Mettre en valeur les résultats de la recherche institutionnelle qui ont un potentiel de mise en marché ;
  • Accroître les collaborations et les partenariats de recherche entre les divers centres de recherche et les entreprises en vue de faciliter le transfert technologique ;
  • Encourager et à renforcer la capacité d’innovation technologique dans les entreprises.

 

Faits saillants :

  • Subvention maximale de 500 000 $ par projet (incluant les FIR) pour tous les projets ;
  • Aide financière maximale de 40 % des dépenses admissibles des projets de TRL 1-3 ;
  • Pour les projets de TRL 4-6, l’aide financière maximale sera de 20 %, et bonifiée à 40 % si le partenaire principal du projet est une PME québécoise ;
  • Les municipalités, les organismes publics ou divers paliers de gouvernement peuvent intervenir dans les projets comme contributeurs AUTRES, en complément aux partenariats privés, sous réserve de ne pas combiner deux (2) interventions financières distinctes du MEI sur un même projet ;
  • Taux de cumul des dépenses gouvernementales maximum : 80 % des dépenses admissibles des projets.